Lobectomies et segmentectomies pulmonaires par thoracoscopie

Représentation schématique d'une lobectomie pulmonaire à thorax fermé

Représentation schématique d’une lobectomie pulmonaire à thorax fermé

Définitions

  • Lobectomie : c’est l’ablation d’un lobe du poumon (Voir la Fiche dinformation Exérèse pulmonaire majeure) pour une lésion bénigne, une malformation ou une lésion maligne.
  • Segmentectomie : c’est l’ablation d’un segment d’un lobe du poumon  pour une lésion bénigne, une malformation ou une lésion maligne.
  • Lobectomie ou segmentectomie par thoracotomie :   
    C’est une lobectomie ou une segmentectomie faite par une ouverture du thorax, par une incision plus ou moins large selon les cas, appelée thoracotomie (Voir la Fiche dinformation Exérèses pulmonaires majeures)
  • Lobectomie ou segmentectomie par thoracoscopie : C’est une lobectomie ou une segmentectomie faite sans ouverture du thorax, par des incisions minimales (trocarts) par lesquelles sont introduits une caméra et des instruments. (Voir la Fiche dinformation Thoracoscopie). L’intervention peut-être ou non assistée par un robot.
  • Lobectomie ou segmentectomie vidéo-assistée : C’est une lobectomie ou une segmentectomie faite en combinant des incisions de trocarts et une thoracotomie de petite taille (Voir la Fiche dinformation Exérèses pulmonaires majeures).

Pourquoi faire ces interventions par thoracoscopie ?

Dans la majorité des cas et pour des raisons techniques, la thoracotomie reste le moyen habituel de réaliser une lobectomie ou une segmentectomie pulmonaire. Toutefois, lorsque les conditions le permettent, il peut être préférable de faire l’intervention sans ouverture du thorax :
–     pour réduire les douleurs postopératoires et les risques de séquelles
–     pour simplifier les suites opératoires et diminuer la durée de séjour à l’hôpital.

C’est en effet l’incision thoracique (thoracotomie) qui est le principal facteur de douleur postopératoire parce qu’elle nécessite de sectionner des muscles, d’écarter les côtes et d’étirer les nerfs intercostaux.  La technique par  thoracoscopie exclusive ne comporte qu’une incision minimale, faite en fin d’intervention pour extraire la pièce opératoire. Les séquelles esthétiques et douloureuses sont ainsi réduites au minimum.

 

Les lobectomies et segmentectomies par thoracoscopie sont-elles douloureuses ?

Même si les douleurs sont moins importantes qu’après thoracotomie, le fait d’introduire des instruments entre les côtes est une source de gêne et de douleur postopératoire (Voir la Fiche dinformation Thoracoscopie). Mais ces douleurs sont en général facilement calmées, durent peu longtemps et ne donnent qu’exceptionnellement des séquelles.

 

A qui sadressent les lobectomies et segmentectomies par thoracoscopie ?

Thor_vaisseaux

Nodule du poumon gauche (en vert) et reconstruction en 3 dimensions des bronches et des vaisseaux du poumon avant une segmentectomie par thoracoscopie

La technique s’applique :

  • à certaines lésions bénignes du poumon, sous réserve qu’elles ne soient pas trop volumineuses et que les examens préopératoires ne fassent pas présager de difficultés techniques (inflammation, séquelles de pleurésie, calcifications ganglionnaires etc…)
  • aux tumeurs malignes de petite taille, pour lesquelles les examens pré-opératoires (Scanner, Scintigraphie au 18-FDG…) ne montrent aucune extension à un organe de voisinage et aucune extension aux ganglions. Ces tumeurs sont dites de stade I. Il s’agit d’une indication validée par les “recommandations scientifiques”. Depuis 2013, l’intervention par thoracoscopie est recommandée pour les tumeurs de stade précoce (recommandation de l’American College of Chest Physicians – ACCP). Pour d’autres stades, la technique n’est pas validée à ce jour et l’intervention reste faite par thoracotomie.

 

Les lobectomies et segmentectomies par thoracoscopie sont-elles toujours réalisables ?

Certaines difficultés inattendues et non détectables sur les examens préopératoires peuvent conduire à “convertir” l’intervention en thoracotomie classique (environ 5% des cas).

 

Les lobectomies et segmentectomies par thoracoscopie sont-elles des techniques validées et recommandées ?

Depuis 2013, ces techniques sont validées et recommandées pour les cancers de stade précoce (stade I) par l’American College of Chest Physicians (ACCP). Elles ne sont pas actuellement recommandées pour les cancers de stade avancé.

 

Complications

Une lobectomie pulmonaire par thoracoscopie est une intervention importante qui est exactement identique à une lobectomie par thoracotomie, en dehors des avantages fonctionnels et esthétiques et de la réduction de la douleur et de la durée d’hospitalisation. Mais des événements indésirables peuvent survenir dans la période postopératoire et sont identiques à toute autre chirurgie d’exérèse pulmonaire (Voir la Fiche dinformation Exérèse pulmonaire majeure et la Fiche dinformation Thoracoscopie).

Le département Thoracique de l’IMM et la chirurgie mini-invasive

Le département Thoracique de l’IMM est impliqué depuis 15 ans dans le développement de la chirurgie par thoracoscopie, ce qui se traduit par:

  • Une expérience de 850 patients (au 1er janvier 2016) opérés par thoracoscopie pour une lobectomie ou une segmentectomie pulmonaire
  • L’utilisation au bloc opératoire d’un équipement de haut niveau: caméra Haute Définition, instrumentation spécifique développée à l’IMM, chirurgie robotique…
  • L’accueil et l’enseignement de chirurgiens visiteurs français et étrangers
  • De nombreuses publications internationales et la rédaction d’un atlas technique
  • La direction d’un cours avancé de chirurgie par thoracoscopie qui a lieu une fois par an à l’IRCAD
  • La participation du département à des groupes de travail internationaux:

Vidéo
(exemple de segmentectomie par thoracoscopie):

Références du département Thoracique de lIMM

Less is more: a shift in the surgical approach to non-small-cell lung carcinoma.
C. Cao, T. D’Amico, T. Demy, J. Dunning, D. Gossot. et al.
Lancet Oncology 2016

Segmentectomies anatomiques réglées par thoracoscopie
D. Gossot et A. Seguin-Givelet
EMC – 2015

Major intraoperative complications during video-assisted thoracoscopic anatomical lung resections: an intention-to-treat analysis
Decaluwe H, Petersen RH, Hansen H, Piwkowski C, Augustin F, Brunelli A, Schmid T, Papagiannopoulos K, Moons J, Gossot D
Eur J Cardiothor Surg 2015; 48:588-598

Totally thoracoscopic left upper lobe tri-segmentectomy
Gossot D
Ann Cardiothorac Surg 2014;3:197-201

Totally thoracoscopic major pulmonary resections: an analysis of perioperative complications
Fournel L, Zaimi R, Grigoroiu M, Stern JB, Gossot D.
Ann Thorac Surg 2014; 97:419-424

Totally thoracoscopic pulmonary anatomic segmentectomies: technical considerations.
Gossot D, Zaimi R, Fournel L, Grigoroiu M, Brian E, Neveu C
Journal of thoracic disease 2013;5(Suppl 3):S200-6.

Lobectomy for early-stage lung carcinoma: a cost analysis of full thoracoscopy versus posterolateral thoracotomy.
Ramos R, Masuet C, Gossot D.
Surgical endoscopy 2012;26:431-7

Mediastinal lymph node dissection in early-stage non-small cell lung cancer:
totally thoracoscopic vs thoracotomy.
Ramos R, Girard P, Masuet C, Validire P, Gossot D.
Eur J Cardiothorac Surg 2012;41:1342-8.

Totally thoracoscopic basilar segmentectomy
Gossot D
Semin Thorac Cardiovasc Surg 2011; 23:67-72

A totally thoracoscopic approach for pulmonary anatomic segmentectomies.
Gossot D, Ramos R, Brian E, Raynaud C, Girard P, Strauss CInteract Cardiovasc Thorac Surg 2011;12:529-32.0546 maquette Atlas Gossot

Atlas of endoscopic major pulmonary resections
Gossot D
Paris: Springer-Verlag 2010

 

Informations

Information sur l’utilisation de vos données cliniques à des fins de recherche

Dans la perspective de réaliser ultérieurement des recherches portant sur les techniques chirurgicales, certaines données personnelles et médicales contenues dans votre dossier (telles que âge, principaux antécédents médicaux, examen clinique, durée d’intervention, résultats d’examens complémentaires, techniques utilisées et leurs résultats…) pourront être collectées dans un fichier informatique et analysées à des fins de recherche.

Ces données demeurent strictement confidentielles et ne peuvent être consultées que par les médecins qui vous suivent. Ces données seront rendues anonymes (elles seront identifiées par un numéro de code et/ou vos initiales), et aucune donnée ne permettra votre identification dans des rapports ou publications scientifiques dont cette recherche ferait l’objet.

Conformément aux dispositions de la loi relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés (Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée par la loi du 6 août 2004), vous disposez d’un droit d’opposition à la transmission des données couvertes par le secret professionnel, ainsi que d’un droit d’accès à ces données et de rectification. Ces droits s’exercent auprès du médecin qui vous suit à l’IMM ou, à défaut, auprès du Dr Dominique Gossot, responsable du département Thoracique et de la confidentialité du traitement informatique de ces données.

 

Information sur la base nationale de données EPITHOR

Nous vous informons que vos données cliniques seront anonymisées et  transmises au registre EPITHOR de la Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardiovasculaire, registre qui collige toutes les interventions de chirurgie thoracique pratiquées en France.

Département Thoracique, IMM
D. Gossot, E. Brian, R. Caliandro, P. Girard, M. Grigoroiu, Dr A. Seguin-Givelet, JB. Stern
 
Fiche d’information d’information mise à jour le 19 mars 2016