Chirurgie ambulatoire

1Alternative à l’hospitalisation traditionnelle, la chirurgie ambulatoire permet au patient de regagner son domicile le jour même.

La chirurgie ambulatoire permet de réaliser des actes chirurgicaux, exploratoires ou thérapeutiques, nécessitant une anesthésie (anesthésie locale, régionale ou générale).

2Ces actes sont réalisés dans des conditions de sécurité et de surveillance qui permettent au patient de regagner son domicile le jour même de son intervention.

Cette prise en charge est décidée par les praticiens (opérateur et anesthésiste) à la suite d’une consultation.

Les quatre phases principales de la prise en charge en chirurgie ambulatoire :

02

Ce type de chirurgie correspond à une amélioration notable de la prise en charge. Elle permet un gain d’efficacité dans l’organisation des services de chirurgie, ainsi qu’une réduction des coûts pour les établissements de santé et l’Assurance maladie. En France, l’activité de chirurgie ambulatoire représente presque 40 % de l’activité globale et son développement a été défini comme une priorité nationale.

Depuis sa création, l’IMM affirme une volonté d’innovation médicale et organisationnelle visant à favoriser une réhabilitation et un retour au domicile plus rapide pour ses patients. La chirurgie ambulatoire est au cœur de ses préoccupations.

Un projet novateur à l’IMM

Un nouveau mode de transfert en salle d‘intervention est déployé dans la structure d’ambulatoire de l’Institut Mutualiste Montsouris. Il s’agit du transfert des patients « debout au bloc opératoire ». Les patients valides sont accompagnés à pied et dans une tenue respectant leur intimité au bloc opératoire.

Les avantages et bénéfices de cette nouvelle organisation :

Cette innovation préserve leur dignité, leur autonomie et les rend acteur de leur propre sécurité. Cela permet également une diminution du temps d’attente par une meilleure efficience du bloc opératoire. Il s’agit d’un accompagnement adapté et personnalisé pour chaque patient. Pour les patients à mobilité réduite, ils sont transférés au bloc opératoire en fauteuil ou brancard.

C’est un concept simple mais révolutionnaire qui existe déjà dans quelques établissements. Les patients interrogés dans ces structures sont satisfaits à plus de 90% par cette prise en charge qu’ils estiment moins stressante.

Plus de 90 % des patients et de leur famille et des professionnels de santé sont satisfaits de la chirurgie ambulatoire. 97,3 % la conseilleraient à quelqu’un, ou se feraient opérer eux-mêmes en ambulatoire. Idem pour le « transfert debout » considéré comme moins stressant par plus de 90% des patients.

(1). Rapport « Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire » publiée par la HAS et l’ANAP en avril 2012.

 

image_pdfimage_print
© IMM 2014 Oeuvre sociale de | Site réalisé par ATC | Admin
WP-Backgrounds by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann